La maternité est une période de la vie assez délicate et n’est pas toujours chose évidente pour toutes les nouvelles mamans. L’alimentation est l’un des points critiques, suivie de façon scrupuleuse. Malheureusement, de nombreuses mamans y prêtent peu attention après l’accouchement. Or cette habitude se doit d’être prolongée même après la naissance du bébé. Si vous allaitez votre bébé, quels sont les aliments à réduire, voire bannir de votre alimentation ? Apprenez-en davantage dans cet article.

Le blé

Des nouveau-nés peuvent présenter des signes d’intolérance au gluten. Cela se manifeste par des réactions allergiques une fois un aliment contenant du blé consommé. Vous constaterez alors des agitations anormales, des maux d’estomac et même des selles pourvues de sang. Dans de telles situations, il convient de suivre un régime dit d’élimination. Ce type de régime vous permettra d’éliminer les irritants courants comme le blé. Ainsi, vous devriez éviter de consommer les produits à base de blé tels que le pain, les produits de boulangerie en général, les céréales, les pâtes, etc. Si les symptômes disparaissent chez le bébé, vous pourrez alors réintroduire progressivement le blé dans votre alimentation. Cette réintroduction fera office de test de tolérance de votre bébé au blé. Par contre, si les symptômes sont graves, n’envisagez pas une réintroduction du blé avant avoir parlé à votre médecin.

 

La caféine

La caféine passe dans votre circulation sanguine et transmise de la même manière à votre bébé sous forme de lait maternel. Connue pour ses effets boostant, aidant ainsi à rester en forme, la caféine pourrait donc garder votre bébé toujours éveillé. Dans l’incapacité de dormir, votre bébé deviendra donc grincheux. De plus, la caféine est très complexe à digérer pour les bébés. Faites alors attention à votre consommation de produits contenant de la caféine (café, thé, boissons énergisantes).

Les poissons chargés de mercure

Le poisson est une excellence source de protéine. D’ailleurs, pour certains poissons comme le saumon et le thon, ils constituent une bonne source d’oméga 3. Cependant, certains poissons contiennent de fortes doses de mercure et d’autres toxines susceptibles de contaminer votre lait. Il n’est pas question ici d’éviter tous les poissons, mais vous devrez faire attention à ne pas consommer ceux qui sont riches en mercure. Car cela nuira à coup sûr au développement de votre bébé. Les poissons ayant de faibles concentrations de mercure sont entre autres la truite, le saumon et le tilapia.

Tout comme pour la période de grossesse, observez les mêmes règles en rapport avec les fruits de mer.

Les agrumes

Des bébés peuvent avoir des problèmes gastro-intestinaux liés aux agrumes. Leur système digestif n’étant pas encore complètement développé, des irritations internes dues aux agrumes peuvent avoir lieu. Ceux-ci pourraient engendrer d’autres maux tels que les vomissements, l’érythème fessier, etc. Pour éviter ces complications, il vaut mieux modérer, voire arrêter durant l’allaitement, la consommation de certains agrumes comme le citron et le pamplemousse. Obtenez votre dose de vitamine C grâce à d’autres sources comme la fraise, la mangue, la papaye et les légumes à feuilles.

Catégories : Tips & astuces